Taille du texteAugmenter la taille du texteRevenir à la taille du texte par défautRéduire la taille du texte
Vous êtes
un agent
ou
une collectivité
Vous souhaitez intégrer la fonction publique
Vous êtes ici : Accueil » Santé et Prévention » Maintien/retour dans l’emploi & Handicap » La Période de Préparation au Reclassement (PPR)

La Période de Préparation au Reclassement (PPR)

La période de préparation au reclassement a pour objet de préparer et, le cas échéant, de qualifier son bénéficiaire pour l’occupation de nouveaux emplois compatibles avec son état de santé, s’il y a lieu en dehors de sa collectivité ou son établissement public d’affectation. Elle vise à accompagner la transition professionnelle du fonctionnaire vers le reclassement.
Le comité médical ou la commission de réforme a déclaré votre agent fonctionnaire inapte à toutes missions ou fonctions de son grade.

Cadre réglementaire

L’ordonnance n°2017-53 du 19 janvier 2017 a instauré un nouveau dispositif en créant l’article 85-1 de la loi n°84-53 qui dispose que « le fonctionnaire reconnu inapte à l’exercice de ses fonctions a droit à une période de préparation au reclassement avec traitement d’une durée maximale d’un an. Cette période est assimilée à une période de service effectif. »

Le décret n°2019-172 du 5 mars 2019 instituant une période de préparation au reclassement au profit des fonctionnaires territoriaux reconnus inaptes à l’exercice de leurs fonctions, publié au JO du 7 mars 2019, est venu préciser les modalités de mise en œuvre de la période de préparation au reclassement (PPR) et modifié en conséquence le décret n°85-1054 du 30 septembre 1985 relatif au reclassement des fonctionnaires territoriaux reconnus inaptes à l’exercice de leurs fonctions.

La PPR s’entend comme une période ayant pour objet « de préparer et, le cas échéant, de qualifier son bénéficiaire pour l’occupation de nouveaux emplois compatibles avec son état de santé, s’il y a lieu en dehors de sa collectivité ou son établissement public d’affectation. Elle vise à accompagner la transition professionnelle du fonctionnaire vers le reclassement. »

 

Modalités de mise en oeuvre

Ainsi lorsque l’état de santé d’un fonctionnaire ne lui permet pas de remplir les fonctions correspondant aux emplois de son grade mais qu’il peut exercer d’autres activités, l’autorité territoriale, propose au fonctionnaire une période de préparation au reclassement.

Celle-ci s’effectue par courrier en recommandé avec accusé de réception ou remis en mains propres contre décharge afin de l’informer de ses droits et engager le processus de la Période de Préparation au Reclassement ou à défaut le reclassement.

Pendant cette période, d’une durée maximale d’un an, l’agent est en position d’activité et perçoit son traitement.

L’autorité territoriale et le président du CDG établissent conjointement avec l’agent, par voie de convention, un projet qui définit :

  • le contenu de la préparation au reclassement,
  • les modalités de mise en œuvre (elle peut comporter des périodes de formation, d’observation, de mise en situation sur un ou plusieurs postes à l’intérieur ou à l’extérieur de son administration),
  • sa durée.

Cette préparation au reclassement peut s’effectuer, en tout ou partie, en dehors de sa collectivité ou son établissement public d’affectation, l’administration ou l’établissement d’accueil est associé à l’élaboration de la convention pour ce qui concerne les modalités d’accueil de l’agent.

Le service de médecine professionnelle et de prévention est informé de ce projet de préparation au reclassement avant la notification à l’agent.

Le projet de convention est notifié à l’agent pour signature au plus tard 2 mois après le début de la période de préparation au reclassement.

Si l’agent ne signe pas la convention dans un délai de 15 jours à compter de sa notification, il est réputé refuser la période de préparation au reclassement. L’employeur doit informer ce dernier sur une demande de reclassement.

À la fin de la période de préparation au reclassement, l’agent présente sa demande de reclassement. La procédure de reclassement doit être conduite au cours d’une période d’une durée maximale de 3 mois à compter de la demande de l’agent.

Schéma Periode-de-Preparation-au-Reclassement-CDG-27.